Foire aux questions

La concertation est un moment privilégié pour répondre aux questions que chacun peut avoir sur le projet du quartier Saint-Sever Nouvelle Gare. Afin que les échanges profitent à tous, nous avons choisi de ne pas envoyer de réponses individuelles, mais plutôt de regrouper les questions recueillies dans une « foire aux questions » qui doit permettre à tous les questionnements de trouver réponse. Les questions précises formulées sur le projet de LNPN sont transmises à SNCF Réseau, maître d’ouvrage de ce projet, qui veillera à y apporter des réponses.

A quelle gare arriveront quels trains ?

L'objectif du projet est de créer à la nouvelle gare un « hub » où l'on puisse faire toutes les correspondances.

Tous les trains iront donc à la nouvelle gare, où toutes les correspondances seront préservées et même développées. C'est ce qui permet à l'ensemble du territoire régional de bénéficier de liaisons améliorées vers Paris, Lille, d'autres métropoles françaises...

Les liaisons régionales en provenance d’Yvetot et de Dieppe desserviront également la gare Rive Droite, en plus de la nouvelle gare.

Que l'on vienne d'Yvetot, de Dieppe de Buchy, de Paris ou de Caen... on arrivera donc à la nouvelle gare Rive gauche où toutes les correspondances seront possibles.

Plus d’information sur www.lnpn.fr

 

Les dessertes régionales seront-elles améliorées ?

La gare Rive Droite a aujourd'hui presque atteint le maximum de son utilisation. Sa configuration ne permet plus d'y faire circuler de nouveaux trains aux heures de pointes en particulier.

La nouvelle gare a pour objectif de permettre l'amélioration des liaisons régionales autant que des liaisons nationales, créant les conditions d'accueil pour beaucoup plus de trains dans la gare ainsi qu'à l'approche de celle-ci.

L'enjeu est de permettre à un nombre plus grand de personnes de venir travailler, faire des études ou des démarches à Rouen sans utiliser leur voiture. Il s'agit aussi pour des Rouennais de pouvoir aller travailler aisément à Paris, à Caen, au Havre ou à Dieppe... et pour tous de bénéficier à Rouen de correspondances facilitées, permettant une meilleure connexion entre les dessertes nationales et régionales.

 

Quel sera l'impact du projet sur les activités et les logements du quartier Saint-Sever Nouvelle Gare ?

La réalisation de la gare et du quartier sur le site de Saint-Sever est rendue possible par l'existence d'un ancien site ferroviaire (ancienne gare rive gauche) pour partie en friche et pour partie utilisé par des activités. Ce site très central est aujourd'hui sous-utilisé au regard des besoins en espaces en centre-ville pour le développement de plus d'habitat et de plus d'activités.

Du point de vue foncier, la majorité des espaces dont nous avons besoin pour la gare appartiennent à SNCF Réseau et à SNCF Mobilités. Sans attendre la mise en service de la nouvelle ligne, nous souhaitons que les habitants et les futurs usagers de cette gare et de ce quartier s’approprient le site. Des occupations temporaires sont étudiées, pouvant préfigurer l’activité future du lieu.

Sans attendre la mise en service de la gare, la mutation du quartier doit s’enclencher et un travail d’interventions publique et privée sur le quartier existant sera mené pour lancer cette dynamique.

 

Quelle sera la desserte en transport en commun de la nouvelle gare et de son quartier ?

Le choix d'un site central à Saint-Sever permet d'envisager une très bonne irrigation de la ville par les transports publics.

Seul un site central permet en effet la desserte par plusieurs lignes permettant de rejoindre différents lieux de l'agglomération en direct. Cela suppose une modification du réseau actuel.

La quantité importante de voyageurs attendus dans la nouvelle gare ainsi que le nombre d'habitants et celui d'emplois que le quartier pourra accueillir à terme, rendent possible des développements de transports en commun sur des axes ne présentant pas aujourd'hui de tels besoins.

Ces modifications du réseau devront être discutées, organisées et évaluées financièrement.